Les anecdotes de l’univers du casino : les Monégasques interdits de jouer !

Le monde du casino est un univers riche et mouvant, qui s’adapte à chaque pays et culture, et cela depuis la nuit des temps. En tant que passionné de jeu et de casino, nous adorons en découvrir un peu plus chaque jour, et bien évidemment, partager avec nos chers lecteurs, ayant la même passion que nous, nos petites trouvailles et anecdotes croustillantes ! Aujourd’hui, nous partons en direction de Monaco et de son fameux Rocher. Saviez-vous que les habitants de ce paradis sur Terre, ne pouvaient pas jouer au casino ? On vous explique !

Casino interdit aux habitants de Monaco : la volonté du Prince Charles III

C’est en 1987 que la fameuse loi interdisant aux habitants de Monaco de jouer aux jeux d’argent et de hasard sur leur propre sol, est apparue. Baccara, blackjack, poker, et tous les jeux faisant partie de la famille du casino, ont cette spécificité à Monaco : ils sont interdits d’accès à tous citoyens de nationalité monégasque. C’est, d’ailleurs écrit noir sur blanc dans cette loi du 12 juillet 1987, sur les jeux de hasard : « Un habitant monégasque […] ne peut, dans les établissements de jeux, participer à ces derniers »,

Mais cette restriction, qui est seulement applicable sur le sol monégasque, est beaucoup plus ancienne que cela, et remonte au 19ème siècle. Des origines beaucoup plus historiques. Nous faisons, donc, un bond dans le temps, de deux siècles, pour en comprendre les raisons. C’est à l’époque du Prince Charles III (1818 – 1889) qu’il faut remonter. À cette époque, les deux villes Roquebrune et Menton constituant 80 % du territoire monégasque, sont cédées à la France, d’une manière officielle. La Société des Bains de Mer indique qu’ « en 1861, la perte de ces territoires appauvrit fortement Monaco, alors privé de ses principales sources de revenus, notamment agricoles ».

Pour remettre sur pied le pays, le Prince Charles III se penche sur une idée ingénieuse : attirer une riche clientèle étrangère en transformant Monaco, en un nouvel espace dynamique, un « endroit de loisirs et de villégiature » grâce, notamment, aux jeux d’argent et de hasard. « Le Prince Charles III a donc eu l’idée de proposer des jeux de casino à Monaco, d’une manière exclusive, car à l’époque, ces derniers sont interdits dans les pays voisins ». Un astucieux moyen pour s’enrichir rapidement.

Pourquoi interdire aux Monégasques de jouer au casino ?

Le prince Charles III souhaite donc, remplir les caisses de son État, mais pas avec le portefeuille de ses citoyens ! C’est donc, à ce moment qu’il décide d’interdire aux Monégasques de jouer. La récente perte de territoires a fortement affaibli les sources de revenus des Monégasques. Cette interdiction est donc, mise en place dans le but de protéger les habitants monégasques, et de leur éviter des pertes d’argent inutiles. Mais pas seulement. Au vu de la superficie du territoire, il est important de penser aux possibilités importantes de fraudes : « Le Prince Charles III voulait éviter que les croupiers jouent avec des proches ».

Depuis cette interdiction datant du 19ème siècle, les Monégasques n’ont pas vu leur droit évoluer. D’ailleurs, Albert Croési, à la tête du service veille de la Priorité Nationale, confirme n’avoir jamais reçu de plainte ou de revendication sur ce sujet : « Il semblerait que les habitants de Monaco ne se sentent pas particulièrement discriminés devant cette restriction. Nous ne voyons pas l’intérêt de modifier la loi ».

Interdiction de jouer aux Monégasques, mais pas uniquement !

Comment, concrètement, cela se passe-t-il au Casino de Monte-Carlo ? Les papiers d’identité sont, bien évidemment demandés à l’entrée des jeux européens. Quant aux autres jeux, la carte d’identité est réclamée lors de la remise de gains. Comment font les amateurs monégasques de casino ? Il existe les casinos français aux alentours, mais aussi les casinos en ligne, accessibles à tous, dans lesquelles ils sont autorisés à jouer !

À savoir que les citoyens monégasques ne sont les seuls interdits de casino. La loi de 1987 y ajoute :

  • les agents et fonctionnaires de l’État, des établissements publics et de la commune,
  • les personnes mineures,
  • les militaires et les uniformes,
  • les ministres des cultes, les personnes appartenant à une congrégation religieuse,
  • les personnes en état d’ivresse ou sous l’emprise de drogue,
  • les personnes ayant une attitude à risque, sujette au scandale ou incident.

Sous ses apparences de luxe sans limite, Monaco s’avère être un pays très protecteur, prenant soin de ses habitants. Heureusement, il est tout de même possible pour les Monégasques d’aller prendre un verre ou un dîner, dans ce splendide lieu qu’est le Monte-Carlo.

Le monde du casino est rempli de mystères et de surprises à découvrir. N’hésitez pas à consulter nos autres articles pour en savoir plus :